VENDREDI 28 AOÛT – TOUT CHEMIN MÈNE À ROME….

Vendredi 28 août

12h30, Besançon, Cour du Palais Granvelle, musée du Temps

Sur la Via Francigena, passerelle entre l’Angleterre, la France, la Suisse et l’Italie !

« Tout chemin mène à Rome… » 

Autour d’Arcangelo Corelli : Lyrisme et virtuosité

« Je retrouve ma ville et je reste bouche bée. J’avais oublié sa beauté lascive, brunie par le soleil. Rome, ville superbe où les hommes se déplacent avec la suavité des chats. »
Laurent Gaudé 

Arcangelo Corelli, l’un des grands maîtres de la sonate préclassique et du concerto grosso, voit le jour près de Bologne en 1653, ville où il étudie le violon à partir de 1666. Cinq ans plus tard, il s’installe à Rome où se déroule l’essentiel de sa carrière, jusqu’à sa mort en 1713. Prestigieux violoniste, il y jouit de l’appui des mécènes influents, comme la reine Christine de Suèdeou les cardinaux Pamphili et Ottoboni, ce qui lui permet de vivre sans souci financier et de se consacrer soigneusement à son œuvre.  

Arcangelo CORELLI (1653-1713) 

Sonate en Sol Majeur op.5 n°11, pour flûte et basse continue

Prélude – Allegro – Adagio – Vivace – Gavotta

Sonate en Sol Majeur op.5 n°6, pour viole de gambe et basse continue
Grave – Allegro – Adagio – Allegro

Sonate en Fa majeur op.5 n°4, pour flûte et basse continue

Adagio – Allegro – Vivace – Adagio – Allegro

Domenico SCARLATTI (1685-1757) 

Sonate en Sib Majeur K 248 – Allegro

Arcangelo CORELLI

La Follia, opus 5 n°12

Ensemble Les Alizés,

Clémence Comte, flûtes,

Myriam Rignol, viole de gambe

Julien Wolfs, clavecin

Durée du concert 50 mn

Entrée libre, participation au chapeau, réservation obligatoire sur com.festivalmontfaucon@gmail.com