Facebook YouTube
Close

Frères Kuijken

Barthold Kuijken, flûte

Kuijken Barthold (c) Dany Neirynck
Barthold Kuijken (c) Dany Neirynck

Barthold Kuijken commence ses études de flûte traversière à Bruges, et les poursuit aux Conservatoires de Bruxelles et de La Haye. Barthold Kuijken se spécialise alors assez rapidement dans l’interprétation de la musique ancienne sur instruments originaux, en autodidacte, grâce à l’étude d’instruments conservés dans de nombreux musées et collections privées, ainsi qu’en consultant les sources écrites des XVIIe et XVIIIe siècles.
En tant que flûtiste moderne il participe très souvent aux concerts d’avant-garde de l’ensemble Musiques nouvelles de Bruxelles, puis devient flûtiste de l’orchestre La Petite Bande créé par son frère en 1972 et donne des concerts de musique de chambre partout dans le monde. Il enregistre de nombreuses œuvres importantes du répertoire baroque et classique comme les Fantaisies, Sonates, Trios et Quatuors de Telemann, les Suites de Couperin, Hotteterre et Montéclair, les Sonates de Leclair… À partir de 1986, il s’intéresse de plus en plus à la direction d’orchestre (enregistrements de la Gran partita de Mozart, de suites concertantes de J.S. et J.L. Bach, Handel et Telemann). Il est souvent sollicité comme membre du jury dans les concours internationaux ou pour des masters classes de musique ancienne. Il est professeur de flûte baroque aux Conservatoires Royaux de Bruxelles et de La Haye, où il a formé un grand nombre d’excellents jeunes flûtistes.
> Concert 3

Sigiswald Kuijken, violon

Sigiswald Kuijken (c) Lemmert
Sigiswald Kuijken (c) Lemmert

Sigiswald Kuijken étudie le violon aux Conservatoires de Bruges, puis de Bruxelles où il termine ses études avec Maurice Raskin en 1964. Très jeune, il s’intéresse avec son frère Wieland à la musique ancienne et se familiarise en autodidacte avec les techniques instrumentales et l’interprétation des XVIIe et XVIIIe siècles au violon et à la viole de gambe. Il introduit en 1969 une façon historiquement plus authentique de jouer le violon baroque : l’instrument n’est plus pris entre le menton et l’épaule mais librement appuyé sur l’épaule, ce qui a des conséquences importantes sur l’approche du répertoire pour violon. Sous l’impulsion de Gustav Leonhardt et de la maison de disque Deutsche Harmonia Mundi, il fonde en 1972 La Petite Bande, un orchestre baroque, pour enregistrer Le Bourgeois Gentilhomme de Lully, en utilisant des instruments d’époque, des techniques et un style de jeu authentiques, afin de parvenir à une interprétation fidèle à l’originale. Le succès de l’enregistrement est tel que l’orchestre se trouve régulièrement invité à travers le monde et finit par s’établir comme groupe à caractère plus permanent. En 2004, il réintroduitla violoncello da spalla (violoncelle d’épaule) sur scène, instrument pour lequel Bach écrivit sans doute ses six Suites en solo et que Sigiswald enregistre en 2006. Sigiswald Kuijken enseigne le violon baroque au Conservatoire Royal de La Haye de 1971 à 1996, et de 1993 à 2009 au Conservatoire Royal de Bruxelles. Le 2 février 2007, il reçoit un doctorat d’honneur de la KU Leuven. Le prestigieux Prix du Mérite Culturel de la Communauté Flamande lui est attribué en février 2009.
> Concert 3

Ronan Kernoa, viole de gambe

Ronan Kernoa (c) SOMB
Ronan Kernoa (c) SOMB

Après deux premiers prix de perfectionnement obtenus à l’unanimité avec les félicitations du jury en violoncelle et musique de chambre au Conservatoire National de Région de Rouen, Ronan Kernoa se spécialise dans la pratique des cordes historiques, à la suite de deux stages avec Claire Giardelli et Jaap ter Linden. Admis dans la classe de Philippe Foulon à Paris, il parachève sa formation auprès d’Alain Gervreau au Conservatoire Royal de Bruxelles, où il obtient en 2009 un Master in de Muziek de violoncelle historique.
Il a été conduit à jouer en soliste les concertos de Vivaldi avec l’Orchestre à cordes de Paris, et à se produire avec divers orchestres (France, Italie, Grande-Bretagne, Pologne, Tunisie), ainsi qu’avec des ensembles de musique contemporaine comme par exemple Ictus.
Depuis 2004, il joue exclusivement sur instruments historiques (violoncelles, basse de violon), mais continue toutefois d’aborder une grande partie du répertoire romantique, notamment en musique de chambre.
> Concert 3

Benjamin Alard, clavecin

Benjamin Alard (c) Marco Mertens
Benjamin Alard (c) Marco Mertens

Né à Rouen en 1985, Benjamin Alard étudie l’orgue au Conservatoire National de Région de Rouen avec Louis Thiry et François Ménissier (médaille d’or en 2001). Il étudie ensuite le clavecin avec Elisabeth Joyé. Il entre à la Schola Cantorum de Bâle où il obtient en 2006, avec les félicitations du jury présidé par Gustav Leonhardt, les diplômes d’orgue et de clavecin (classes de Jean-Claude Zehnder et Andrea Marcon).
En 2004, il remporte le Premier Prix au Concours international de clavecin de Bruges, ainsi que le Prix du public. En 2005, Il est nommé titulaire du nouvel orgue Aubertin de Saint Louis en l’Île à Paris. En 2007, il est lauréat Juventus et remporte le premier prix du concours d’orgue Gottfried-Silbermann de Freiberg. Il est nominé pour les Victoires de la Musique classique 2008.
Il se produit au sein de plusieurs ensembles : La Petite Bande, Capriccio Stravagante, Venice Baroque Orchestra
> Concert 3