Johannette Zomer

Johannette Zomer, soprano

Elle travaille quelques années comme analyste microbiologiste avant de commencer des études de chant auprès de Charles van Tassel au Conservatoire Sweelinck d’Amsterdam. En juin 1997, elle obtient un diplôme de concertiste de cet institut.

En tant que soliste, elle travaille avec des spécialistes de la musique baroque tels que Philippe Herreweghe, Ton Koopman, Frans Brüggen, René Jacobs, Jos van Immerseel et Thomas Hengelbrock mais aussi avec des chefs d’orchestre tels que Valery Gergiev, Reinbert de Leeuw, Marcus Creed et Peter Eötvös.

Elle participe régulièrement à des enregistrements discographiques. Parmi les derniers disques compacts parus – tous très bien accueillis par la presse – on peut mentionner Love & Lament (lamentations de Monteverdi, Della Ciaia et Carissimi, CCS 17098), Homo fugit velut umbra (musique vocale et instrumentale de Landi, Alpha 020), Il Rè Pastore (rôle d’Aminta, Brilliant Classics 99717) pour lequel elle est qualifiée de soprano mozartienne de première classe par le journal NRC, et le Requiem de Fauré (sous la direction de Philippe Herreweghe, HMC 901771).

Elle donne en outre des récitals de lieder avec Arthur Schoonderwoerd, spécialiste dans le domaine des pianos historiques, et fait partie des ensembles Compania Vocale, La Primavera, et Antequera, avec lesquels elle chante le répertoire espagnol/napolitain et des cantigas du moyen-âge.

En octobre 1996, Johannette Zomer fait ses début à l’opéra dans le Don Carlos de Verdi avec le National Reisopera (dans le rôle du page Tebaldo). Depuis, elle se produit régulièrement dans des rôles tels que Belinda, Pamina, La Musica, Euridice et Dalinda. La saison dernière, elle fait ses débuts à l’Opéra de Flandre (Anvers). Elle tient alors le rôle d’Amanda dans le cadre d’une production du Grand Macabre de Ligeti. Cette saison, de nouveau invitée par le Reisopera, elle assure le rôle d’Ilia dans Idomenée de Mozart.
Concert n°11

http://johannettezomer.com/

PR annelies kleur