Facebook YouTube
Close

Organum

Organum

Direction : Marcel Pérès

1982 – L’ensemble Organum – 2016  
L’ensemble Organum fête ses trente quatre ans. L’année 2012, a marqué le début des célébrations pour les trente années de la création de l’ensemble Organum, elles culmineront en 2015 année des trente trois ans de l’ensemble. Les différentes manifestations qui ponctueront ces quatre années récapituleront les grands axes qui ont fait de l’ensemble un pionner dans l’ouverture de nouveaux horizons sonores.
♦ Appréhender les musiques anciennes dans la perspective de la longue durée : de l’Antiquité tardive jusqu’aux traditions encore vivantes de nos jours.
♦ Toujours impliquer, les sciences de la mémoire – histoire de l’art, des sociétés et des mentalités – dans la réflexion sur la manière de générer les sons.
♦ Discerner dans les arts du passé les éléments qui feront évoluer ou muter les pratiques culturelles contemporaines.

Créé à l’Abbaye de Sénanque en 1982, puis accueilli à la Fondation Royaumont de 1984 à 2000, où Marcel Pérès fonda le CERIMM (Centre Européen de Recherche sur les Musiques Médiévales), l’ensemble Organum est depuis 2001 installé à l’ancienne abbaye de Moissac pour animer une nouvelle structure de recherche, le CIRMA (Centre Itinérant de Recherche sur les Musiques anciennes). Au-delà du simple plaisir acoustique, les programmes de recherche sont pensés dans une perspective transdisciplinaire afin d’élargir les champs d’investigation et de faire de la musique l’outil privilégié d’une réflexion sur l’histoire des mentalités. C’est à une autre approche du passé que voudrait inviter l’ensemble Organum, en situant la redécouverte et la réactualisation des musiques anciennes au cœur des grands courants socioculturels et spirituels du monde contemporains. Cet ensemble fut l’un des premiers en France à aborder la plupart des répertoires européens qui marquèrent l’évolution de la musique depuis le VIe siècle. Les nombreux concerts et spectacles – plus de 1 300- réalisés en Europe, sur le continent Américain, en Afrique et au Proche-Orient, l’enregistrement d’une quarantaine de disques – dont la plupart ont reçu les plus hautes distinctions : Diapason d’or, Classical Awards, Choc de l’année du Monde de la Musique – et les fréquentes participations à des émissions de radio et de télévision, ont permis à l’ensemble Organum de jouer un rôle déterminant dans le renouveau des musiques anciennes. En 2000, le New York Times classa l’enregistrement de la messe de Machaut par l’ensemble Organum parmi les 100 disques essentiels qui bouleversèrent la musique du XXe siècle. Ainsi progressivement et avec discrétion, l’ensemble Organum construit une véritable histoire du chant sacré – et, au travers de ce chant, une histoire des courants spirituels – qui synthétise dans une même mouvance les différentes civilisations qui ont fleuri autour du bassin méditerranéen et rayonnèrent à l’Est et à l’Ouest de l’Europe.
L’ensemble Organum et le CIRMA sont soutenus par le Ministère français de la Culture (Direction Régionale des Affaires Culturelles
Midi-Pyrénées), la Région Midi-Pyrénées, le Conseil général de Tarn et Garonne et la Mairie de Moissac.

> Concert n°10
Marcel Pérès
Casalonga Jérôme
Langianni Jean-Etienne
Tavernier Frédéric

www.organum-cirma.fr

Organum © AlyBeril
Organum © AlyBeril

Marcel Pérès, direction

Après des études d’orgue et de composition au conservatoire de Nice, Marcel Pérès poursuivit sa formation en Grande-Bretagne et au Canada. De retour en Europe en 1979, il se spécialisa dans la musique médiévale et fonda, en 1982, l’Ensemble Organum avec lequel il entreprit une exploration méthodique des répertoires liturgiques médiévaux. Il créa en 1984 à la Fondation Royaumont un programme de recherche sur l’interprétation des musiques médiévales, qui devint le CERIMM (Centre Européen pour la Recherche sur l’Interprétation des Musiques Médiévales) dont il fut directeur jusqu’en 1999. Avec l’Ensemble Organum il a réalisé une quarantaine d’enregistrements discographiques dont la plupart ont reçu les plus hautes distinctions : Diapason d’or, Classical Awards, Choc de l’année du Monde de la Musique, New York Times’ essential records of the 20th century. En 2001, Marcel Pérès a créé à l’ancienne Abbaye de Moissac le CIRMA (Centre Itinérant de Recherche sur les Musiques Anciennes) destiné à mettre en valeur, au travers de la musique, la circulation des hommes, de leurs pensées et de leurs savoir-faire au cours des siècles, et à développer des approches complémentaires entre les traditions vivantes, l’archéologie musicale et les sciences de la mémoire. Marcel Pérès est également compositeur et a créé une trentaine d’oeuvres parmi lesquelles : Mysteria Apocalypsis (2000), Contemplation, paraphrase musicale du Livre des Morts des anciens Égyptiens, enregistré en 2008 ; la musique de la pièce de théâtre Ordet de Kaj Munk créée au festival d’Avignon en 2008, Le Crépuscule Transfiguré, créé à Moissac en 2011. L’action internationale de Marcel Pérès a été reconnue en 1990, par l’attribution du Prix Léonard de Vinci du Secrétariat d’État français aux relations culturelles internationales. Le Ministère français de la Culture lui a décerné en 1996 la distinction de Chevalier, puis en 2013 l’a élevé au grade d’Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres. Il est aussi le parrain de la cloche « Marcel », construite en 2012 et bénie le 2 février 2013 à l’occasion du jubilé des 850 ans de la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

Marcel Peres ©Philippe Marchesi
Marcel Peres ©Philippe Marchesi