CAPPELLA PRATENSIS


Direction : Stratton Bull

Cappella Pratensis

© Vincent Nabbe

L’interprétation de Cappella Pratensis repose aussi sur la reconnaissance du chant grégorien comme fondement de la polyphonie, sur la primauté d’une ligne mélodique flexible et horizontale, sur le système modal et l’influence de la langue sur la technique vocale. Ces principes ne répondent pas à un souci d’authenticité mais à la volonté de rendre justice à un répertoire qui mérite d’être considéré comme l’un des points culminants de la culture musicale occidentale.

De 1987 à 2002, la direction de l’ensemble est assurée par Rebecca Stewart, fondatrice de la philosophie du groupe. Sous ses auspices, Cappella Pratensis engrange une expérience unique qui lui permet de se distinguer sur la scène internationale. En 2003-2004, Bart Demuyt mène le groupe vers un retour au répertoire de Josquin des Prez et de ses contemporains avant de céder la place à Peter Van Heyghen. Aujourd’hui la relève est assurée par Stratton Bull, Peter Van Heyghen continuant par ailleurs à collaborer avec la Cappella Pratensis comme chef invité. Sous cette nouvelle impulsion, le répertoire de l’ensemble se concentre sur les compositeurs de la fin du seizième siècle et un important volet éducatif se développe à travers d’ateliers, de partitions et de présentations multimédia.

De 2005 à 2007, l’ensemble est en résidence à l’Abbaye de Royaumont (France). Cappella Pratensis est également en résidence à la prestigieuse Harvard University (USA) durant l’année 2004 avant de se produire à nouveau aux Etats-Unis en 2008 et 2011.

Cappella Pratensis s’illustre sur la scène de festivals et maisons de concerts renommés à travers l’Europe (Utrecht Early Music Festival, Flanders festival, Amuz Antwerpen, Regensburg Festival, York Early Music Festival, Centre culturel de Belem-Lisbonne…) et se produit en tournée en Amérique du Nord et au Japon.

L’ensemble a enregistré une dizaine de CD couronnés par de nombreuses distinctions (Diapason d’Or, Choc de la Musique, Editor’s Choice). Les derniers enregistrements de l’ensemble (Missa sancto Donatiano de Jacob Obrecht et Vivat Leo sont acclamés par la critique internationale. En France, ils sont tous deux récompensés d’un Diapason d’Or. Début 2012, l’ensemble sort un nouveau CD consacré aux Requiem de Johannes Ockeghem et de Pierre de la Rue. Cet enregistrement recueille lui aussi les éloges de la critique internationale.

Cappella Pratensis partage régulièrement sa grande expertise dans la notation originale à l’occasion de master classes et ateliers pour chanteurs professionnels et amateurs. L’ensemble organise également chaque année un stage d’été sur le même thème.

Stratton Bull, contre-ténor

Stratton Bull commence ses études de chant au Conservatoire de Toronto, sa ville natale. Il se perfectionne entre autres auprès de Marius van Altena et Max van Egmond. Il se produit avec  les ensembles les plus renommés d’Europe et d’Amérique du Nord, notamment Tafelmusik Toronto, Hesperion XX, Cappella Pratensis, Cantus Cölln et Capilla Flamenca. Il s’intéresse particulièrement à l’interprétation de la musique Renaissance à partir de la notation ancienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *