Ensemble Cristofori

Ensemble Cristofori

Direction : Arthur Schoonderwoerd

Ensemble Cristofori © Y. Petit
Ensemble Cristofori © Y. Petit

Créé en 1995, l’Ensemble Cristofori rassemble des interprètes jouant sur instruments historiques, pour défricher tous les répertoires du XVIIIe au XXIe siècle. Son nom s’inspire de celui du grand facteur d’instrument à clavier florentin du début du XVIIIe siècle, Bartolomeo Cristofori. L’Ensemble Cristofori a pour but de familiariser un large public avec la musique et l’exécution musicale sur instruments historiques.
La taille et la composition de l’ensemble est déterminée par le répertoire exécuté et va du duo à une grande formation composée d’instrumentistes et de chanteurs. Basées sur des recherches méticuleuses, les interprétations sensibles et colorées de l’Ensemble Cristofori présentent des idées nouvelles et révolutionnaires sur l’équilibre, l’improvisation, la basse continue, le contrepoint, et les sonorités orchestrales.
Cristofori se produit dans des salles et festivals prestigieux de toute l’Europe tels que le Théâtre de la Ville de Paris, le Festival de Potsdam, le Concertgebouw d’Amsterdam, le Festival de musique ancienne de Moscou, le Festival de musique ancienne de Bruges, le Festival de musique ancienne de Barcelone… La discographie de l’Ensemble Cristofori, saluée et applaudie par la critique internationale, comprend notamment l’intégrale des concertos pour piano de Beethoven. En 2012, l’Ensemble Cristofori a commencé à enregistrer l’intégrale des concertos pour piano de Mozart pour la société de disque Accent.
> Concerts 1a/1b/1d/2/4/5a/5b/10

Arthur Schoonderwoerd, pianoforte, direction

Arthur Schoonderwoerd © J. Dubois
Arthur Schoonderwoerd © J. Dubois

Arthur Schoonderwoerd obtient un diplôme de concertiste en piano moderne au conservatoire d’Utrecht (Pays-Bas), il étudie au Conservatoire national supérieur de musique de Paris (classe de Jos van Immerseel et cycle de perfectionnement). En 1995, il remporte le 3e Prix et le Prix de la radio belge (BRT3) lors du concours de pianoforte de Bruges (Belgique). En 1996, il est nommé lauréat Juventus par le Conseil de l’Europe et reçoit le prix de la meilleure performance individuelle du Concours Van Wassenaer. Parallèlement à une carrière soliste dans le monde entier, il se consacre assidûment à la musique de chambre et au répertoire du lied et de la mélodie. Il se produit fréquemment avec des chanteurs tels Johannette Zomer, Hans Jörg Mammel, Sandrine Piau, et des instrumentistes tels que Jaap ter Linden, Barthold Kuijken, Miklos Spányi, François Leleux, etc. Avec son orchestre Cristofori, il défriche le répertoire pour piano et orchestre d’une manière très personnelle.
Sa discographie comprend plus de 20 titres dont de nombreux primés : le premier volet de l’intégrale des concertos pour piano de Mozart, sorti chez Accent en février 2012, reçoit un Choc du magazine Classica – Le Monde de la musique. Cette année encore et avec son Ensemble Cristofori, il poursuit l’enregistrement de l’intégrale des concertos pour piano de Mozart.
Depuis 2004, Arthur Schoonderwoerd enseigne le piano historique et la musique de chambre au Conservatoire supérieur de Barcelone (Espagne).

 

François Michel, violoncelle

François Michel © Y. Petit
François Michel © Y. Petit

François Michel étudie le violoncelle dans sa ville natale, La Rochelle, avant d’être admis au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de Maurice Gendron. Après avoir obtenu un Premier prix à l’unanimité, il est admis en cycle de perfectionnement de musique de chambre avec Régis Pasquier et Roland Pidoux. Il intègre l’Orchestre philharmonique de Radio France en 1990. Quatre ans plus tard, il rejoint l’Orchestre de Paris au sein duquel il est nommé 3e violoncelle solo en 2001, puis 2e violoncelle solo en 2003. Ces grandes formations symphoniques lui permettent de jouer dans les salles les plus prestigieuses (Musikverein à Vienne, Carnegie Hall à New York, Suntory Hall à Tokyo…) sous la baguette de chefs tels que Pierre Boulez, Christoph von Dohnanyi, Wolfgang Sawallisch… En 2002, François Michel joue en soliste avec l’Orchestre de Paris placé sous la direction de son directeur musical Christoph Eschenbach.
En 1998, il obtient un Diplôme de musique ancienne au Conservatoire supérieur de musique de Paris dans la classe de David Simpson. Depuis, il est régulièrement invité à jouer en qualité de soliste, chambriste ou musicien d’orchestre lors de différents festivals de musique ancienne.

 

Michel Renard, alto

Michel Renard
Michel Renard

Michel Renard débute ses études musicales à l’école nationale de musique d’Aulnay-sous-bois. Il entre  en 1984 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans la classe de Gérard Caussé et obtient le diplôme national d’étudessupérieures musicales avec mention très bien.Il devient alto solo de l’ensemble Musique Oblique avec lequel il crée et enregistre de nombreuses œuvres. De 1988 à 1991, il enseigne au conservatoire national de région de Dijon. Passionné de musique ancienne, il étudie l’interprétation de ce répertoire sur instruments d’époque.Aujourd’hui, il joue régulièrement avec Le Concert d’Astrée, Les Arts Florissants, Les Musiciens du Louvre, Les Folies Françoises, Il Seminario Musicale.