Ariane le Fournis

Ariane est une jeune mezzo de 24 ans, actuellement en première année de DNSMP en

chant musique ancienne au CNSM de Lyon.

Elle a découvert la musique en Sarthe au CRD du Mans, tout d’abord comme

instrumentiste flûtiste (obtention de fin de 3 eme cycle ou CEM) et en clavecin (fin 2 e cycle),

ce qui lui a donné le goût de la musique ancienne. Ayant été à la maîtrise enfant, c’est tout

naturellement qu’elle souhaita continuer le chant à l’adolescence. Elle a donc intégré la classe

d’Anne Constantin pour les premières années de découverte de l’art lyrique dans ce même

conservatoire. Passionnée de Lettres, elle a déménagé pour ses études en classes préparatoires

au lycée Fénelon (Paris) en lettres option lourde musique en 2014.

Après les années d’hypokhâgne et de khâgne, elle a ensuite pu reprendre pleinement

l’étude du chant dans divers conservatoires et CRD : 10 ème arrondissement dans la classe de

Claudine Le Coz, CRD de Gennevilliers chez Isa Lagarde (obtention de fin de 3 cycle avec les

félicitation du jury) puis le CRD de Bobigny chez R. Expert et Anthony Lopapa. Elle a aussi

pu y découvrir le chant oriental et méditerranéen qu’elle affectionne particulièrement sous la

direction de Rachid Brahim Djelloul au CRD de Gennevilliers.

Parallèlement à ses études en conservatoire, elle a obtenu une licence en musicologie à

Sorbonne Université (Paris IV), ainsi qu’un master MEEF enseignement en lettres modernes à

Sorbonne Université en 2020. Elle est entrée cette même année au CNSM de Lyon en chant

musique ancienne sous la direction de Robert Expert (chant baroque), Anne Delafosse (chant

médiéval et renaissance), et Anne-Catherine Vinay (chef de chant clavecin).

Elle a eu l’occasion de participer à des cours et master-class avec de nombreux

spécialistes du chant (Marc Mauillon, au CRD de Bobigny, Stephane Degout et Sandrine

Piau). Elle a abordé cette année la gestuelle baroque auprès de Benjamin Lazare et fait de la

danse baroque au CNSM.

Elle participe à diverses créations musicales, et tient régulièrement des parties d’alto

solo : messe de minuit de Charpentier en 2019, concert sur la musique de Purcell avec Jean-

Chrisophe Dijoux (Londres en Seine, 2020). Elle a chanté des airs d’opéra avec orchestres

baroques, notamment cette année dans le projet « les soupers du Roy », concert commun au

CNSM de Lyon, Paris et au CMBV, sous la direction de Louis-Noël Bestion de Camboulas

(rôle d’Argine). Elle a participé à la création d’un spectacle portant sur le Lamento d’Arianne de

Monteverdi à l’Ensatt sous la direction de Samuel Achache et Florent Hubert dans le cadre de

« Lab’opéra ».

Ariane chante toujours en ensembles vocaux, c’est pourquoi elle s’investit dans de nouveaux

ensembles polyphoniques (Syllepse sous la direction d’Ophélia Besson) et participe aux

créations vocales contemporaines de jeunes compositeurs du CNSM.